Installation du conseil régional du RCD-Tizi Ouzou

0
518

 

Conformément aux nouveaux statuts du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie adoptés lors du 5e congrès ordinaire tenu les 8 et 9 février de l’année en cours, le RCD de Tizi Ouzou a procédé, dans la matinée de  vendredi 11 mai, à l’installation de son Conseil régional. Ainsi, le Bureau régional de Tizi Ouzou, présidé par Malik HESSAS, a tenu, à la salle de spectacles de la maison de la culture Mouloud Mammeri, l’assemblée générale des militants de la wilaya. Cette rencontre, supervisée par le Secrétaire national chargé des adhésions, Achour SAID ARAB, a été l’occasion pour l’équipe du Bureau régional de présenter un bilan de son action depuis les élections locales du 23 novembre 2017. 

Dans son exposé, le Président du Bureau régional est revenu sur les activités organisées, notamment la restructuration organique des Conseils communaux et universitaire, au lendemain du dernier congrès ordinaire du parti, tout en expliquant les nouveaux textes ainsi que les nouvelles instances adoptés lors du dernier congrès.

Ahmed Aït Saïd, chargé à la jeunesse au Bureau régional, a fait un exposé sur le congrès des Jeunes progressistes tenu les 3 et 4 mai dernier à Zeralda. Il a mis en exergue la contribution du collectif militant de Tizi Ouzou dans la réussite de cet important évènement. Il a également informé les militantes et les militants sur le calendrier d’installation des instances dédiées aux élus locaux (Élus Progressistes) et aux Femmes (Femmes Progressistes) prévues juste après la rentrée sociale.

Pour ce qui est du Conseil régional, qui est une instance de concertation et de débat, il est composé des Présidents des Conseils communaux, des membres du Conseil national, des Présidents des APC, des élus APW, des parlementaires, des membres du Bureau régional, des membres des exécutifs des jeunes progressistes, des femmes progressistes et des élus progressistes à l’échelle de la wilaya. Selon les nouveaux statuts, le Conseil régional sera doté de deux commissions élues en son sein, à savoir la commission chargée de la diaspora en vue de sa participation dans le développement de la wilaya et la commission chargée des politiques publiques wilayales. La première réunion de cette nouvelle instance est d’ores et déjà fixée pour le mois de juin prochain.

Les débats qui ont suivi ont permis aux militant(e)s et aux militants de débattre de la relation et de la coordination entre les élus locaux (APC, APW), les parlementaires du RCD et les structures politiques locales, ainsi que l’accompagnement des opérateurs économiques, des associations, des comités de villages et des citoyens en général pour le suivi des projets à travers chaque commune. Un programme d’animation et de sorties de l’encadrement du parti (Députés, élus APW et APC) à la rencontre de la population durant le mois de ramadan a été tracé.

Le RCD

12/05/2018

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

2 + 7 =