Monsieur Hocine Mazzouz, Secrétaire général du ministère de l’intérieur a animé, le 26 avril 2017, à 10 heures,  une discrète vidéo conférence à destination des institutions sous tutelle de son  ministère et du personnel informatique relevant de chacun de ces échelons dans les 48 wilayate du pays.

Il a, à cette occasion, présenté le logiciel destiné à recueillir les résultats des élections législatives au soir du 04 mai 2017.

De quoi s’agit-il ?

Ces différents agents de l’administration  ont été destinataires d’une présentation générale du système intranet propre à chaque wilaya et des modalités de la saisie et de la validation des résultats issus des PV de chaque commune.

Sauf que le message est accompagné d’une disposition d’apparence anodine et dont, en fait, dépend  la crédibilité de toute l’opération  : la wilaya peut, «  en cas de saturation du réseau » intervenir sur les procès-verbaux des communes et donc, reformuler les résultats à sa guise. Autant dire que selon le secrétaire général du ministère de l’intérieur,  les dépouillements communaux sont soumis à la discrétion de la wilaya .

Il est légitime de lier cette manipulation aux  derniers sondages  qui font état d’un naufrage des partis gouvernementaux et de leurs  satellites. Si cette grossière instrumentalisation n’est pas immédiatement retirée, il faudra que chacun en assume les conséquences.

Alger le 02 mai 2017

                                                                                                                   Le RCD