Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), propose de verser dans le secteur du tourisme, par le biais de la vente avec cahier de charges, dès la première année, les résidences d’État (Moreti, Club des pins, nouveau Club des pins …), lit-on dans son programme relatif au secteur du tourisme.

Le RCD propose également d’ouvrir le capital de toutes les Entreprises de gestion touristique à travers toutes les wilayas du pays (Corne d’or, CET, Matares, Sable d’or…) » et de « recenser les résidences d’État affectées à divers commis de l’État dans le but de les transférer au secteur du tourisme et de la culture, en vue de servir de musées ou de gîtes pour les touristes ».

« La crise économique que traverse l’Algérie est une opportunité pour se tourner enfin vers un secteur jusque-là délaissé et qui constitue un moteur de développement du fait notamment de la quantité d’emplois qu’il peut générer de manières directe et indirecte, et aux devises étrangères qu’il permet d’engranger », écrit le RCD qui propose de faire du tourisme un secteur prioritaire pour l’investissement privé à travers aussi la construction de plusieurs dizaines de centres touristiques et d’infrastructures d’accueil, ainsi qu’un musée de l’Histoire.

« Pensé dans l’esprit d’un développement durable avec la valorisation de notre patrimoine culturel et la revalorisation des métiers de l’artisanat, il profite à plusieurs secteurs économiques (transport, hébergement, restauration, bâtiment, activités de l’art et de la culture, artisanat, banques et télécommunications etc.) et à diverses catégories sociales touchant, particulièrement, une main-d’œuvre de faible et de moyenne qualification », note-t-il.
Source: TSA Algérie, 21/03/2017