Après plus de quatre mois de protestation et de boycott des activités pédagogiques pour attirer l’attention de la tutelle sur leurs problèmes, les étudiants en chirurgie-dentaire observent une grève de la faim qui dure depuis six jours. Les futurs chirurgiens-dentistes des campus de Tizi-Ouzou, Blida, Annaba, Sétif, Constantine, Oran et Sidi Bel Abbés ont été contraint de recourir à cette forme de protestation et de manifestation face à la surdité d’un ministre de l’enseignement supérieur plus enclin à assumer les plagiats et les nombreuses forfaitures à l’endroit de l’éthique pédagogique que d’entamer un dialogue avec les étudiants. Représentant idoine de l’autoritarisme ambiant il brandit la  menace  de l’année blanche, après avoir accusé les étudiants de rouler pour des intérêts étrangers !

« Nous préférions sacrifier notre vie que de sacrifier la vie de nos futurs patients » ont répondu les étudiants grévistes devant le mépris et l’aveuglement  d’une tutelle dont le premier responsable semble plus occupé à gérer les bagarres électorales que l’avenir de l’université algérienne.  C’est une leçon cinglante de  maturité et de patriotisme des jeunes étudiants à tous les apparatchiks accrochés à leurs strapontins.

La jeunesse libre du RCD dénonce la fuite en avant des responsables face à une grève qui met en danger la vie des étudiants. Elle assure de  sa solidarité agissante les étudiants en chirurgie-dentaire et met le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique devant ses responsabilités quant aux conséquences d’une telle attitude devant les risques de l’irréparable

Enfin, tout le monde s’accorde à dire que le malaise généralisé qui a atteint plusieurs filières de l’université n’est que le résultat d’une gestion approximative de la plupart des secteurs de l’université algérienne. La jeunesse libre RCD soutient toutes les luttes pour de meilleures conditions de vie des étudiants et l’amélioration des contenus pédagogiques. Elle appelle l’ensemble des étudiants à exprimer leur solidarité envers les grévistes de la faim et à la vigilance devant les provocations.

Alger, 13/03/2017

Jeunesse libre RCD