Le bureau national de la jeunesse libre RCD s’est réuni, le samedi 12 novembre 2016 à Alger dans une  session consacrée aux derniers préparatifs du campus des jeunes du RCD. Cette manifestation qui se tiendra les 17, 18 et 19 novembre au niveau du centre touristique Anissa-Tour à Souk El Ténine dans la wilaya de Bejaia regroupera plus de 800 jeunes représentants les différentes wilayas du pays.  A cette occasion, le bureau national de la JLRCD salue les militants des structures régionales  pour leur engagement dans un travail de sensibilisation, de mobilisation et d’adhésion à notre organisation.

Le campus des jeunes du RCD  se tiendra dans un moment particulier : l’Algérie, engluée déjà dans une crise politique, traverse une conjoncture socio-économique porteuse de nombreux dangers. Dans ces conditions, la poursuite de la  politique de fuite en avant qui laisse sur la marge une grande majorité de la jeunesse ne peut que produire plus de désespoir. Il n’est pas pensable de demander aux jeunes algériens de « comprendre les difficultés économiques du pays » pendant que les enfants du système et des clientèles dotent leurs progénitures de bourses d’études à  l’étranger et squattent  les crédits et les aides publics alors que tous les autres  jeunes qui échappent au chômage périclitent dans des pré-emplois rémunérés au tiers du SMIG.

C’est pour cela que ce campus des jeunes du RCD est avant tout une rencontre de la centralisation des luttes et d’espoir. L’espoir qu’une autre voie est possible grâce à une école débarrassée du bourrage idéologique, une gouvernance qui promeut les libertés et le mérite  et sanctionne la corruption et les passes droits, une économie qui encourage l’initiative et rémunère l’effort. Ce rendez-vous est aussi un moment pour dire que la conscientisation des jeunes et la restitution des repères à la société en général est un travail de tous les jours. La jeunesse libre RCD milite pour une Algérie bâtie autour d’un Etat de droit qui consacre l’égalité, la justice et la démocratie.

C’est dans ce sens que les thèmes retenus pour ce rendez-vous se proposent de débattre autour de  problématiques qui mettent au centre une organisation administrative qui implique le citoyen dans la gestion de la cité, la nécessité de changer de paradigmes économiques  et de revisiter nos valeurs et repères pour s’insérer, au mieux, dans un monde globalisé et sans cesse changeant. Enfin plusieurs ateliers de formation seront animés, à cette occasion, par des cades du parti.

                                                              Alger, le 13 novembre 2016.

                                                                                           La jeunesse libre RCD