Jeunesse Libre du RCD : Résolution du conseil national

229

Le conseil national de la jeunesse libre RCD s’est réuni en session ordinaire le 22 juillet 2016 à Alger. Il a traité à son ordre du jour la situation socio-politique et l’évaluation de ses activités organiques.

S’agissant du premier volet, le conseil national de la Jeunesse Libre RCD a tenu à alerter sur l’impact de la politique d’austérité qui fragilise les couches les plus défavorisées de la société et aggrave la situation des jeunes quant à l’absence de débouchés.
Citant le gel des recrutements dans la fonction publique et le blocage de nombreux projets, le conseil national constate la fuite en avant des responsables du pays.

A cela s’ajoute, une situation politique inquiétante, caractérisée par une lutte des clans au sommet du pouvoir et qui met la stabilité du pays en danger. Le conseil national de la JLRCD constate que l’acharnement de la police politique contre les militants, l’instrumentalisation de la justice et l’harcèlement judiciaire contre la presse indépendante sont des signes qui démontrent que l’Etat civil tant chanté par les partis du pouvoir est loin d’être une réalité.

Par ailleurs, l’université demeure plongée dans le chaos sous l’indifférence de nos responsables ; une année 2015/2016 ,le moins qu’on puisse dire, catastrophique avec une exacerbation des problèmes socio-pédagogiques, où les étudiants ont vécu un marasme quotidien tout le long de l’année avec des grèves illimitées, une surcharge des salles pédagogiques et un climat d’insécurité des plus inquiétant qui règne autour des résidences et campus universitaires. Le manque de volonté politique chez nos responsables à reformer cette institution, pilier et fer de lance pour le développement de la Nation, fait qu’à chaque année des constats négatifs sont établis sans que des propositions alternatives soient engagées pour permettre à l’université algérienne de s’éloigner des queues de listes des classement des universités au niveau international et régional.

Abordant les dernières péripéties liées aux fuites des examens du Bac, le conseil national a tenu à condamner des actes ayant considérablement troublé la sérénité des élèves, candidats à cet examen, et les manipulations ayant suivies et dont le seul objectif est de maintenir l’école algérienne sinistrée sous le giron d’un socle idéologique éculé.

Sur le plan organique, le conseil national a eu à évaluer son état organique et la poursuite de l’opération de la structuration de la JLRCD au niveau des wilayas. Il s’est félicité de la réussite de ses activités organisées durant le premier semestre 2016, notamment le regroupement des jeunes de l’Est organisé au mois d’avril dernier à Batna, la rencontre des jeunes du 7 mai à Alger, à l’occasion de la célébration de premier anniversaire de la JLRCD , les conférences-débat organisées au niveau des différents campus et cités universitaires, les rencontres des jeunes militants organisées dans les différentes wilayas durant le mois de Ramadan et la forte mobilisation des jeunes à l’occasion de toutes les activités du parti, notamment les marches du 20 avril et le meeting du parti organisé le 13 février à la salle Atlas.

Dans le même élan des activités de la jeunesse Libre RCD, une rencontre des jeunes militants de Tamanrasset sera organisée le 10 aout 2016 au chef lieu de cette wilaya. Le Conseil national a aussi débattu de l’organisation du campus des jeunes militants pour l’année 2016 et une commission de préparation de cet événement a été installée.

Alger, le 23 juillet 2016
Le Conseil national de la Jeunesse Libre RCD