Fetta sadat et Réda Boudraâ, respectivement secrétaires nationaux aux droits de l’Homme et à la formation ont pris part à une mission d’études du 10 au 16 décembre à Ottawa et Montréal (Canada).Cette mission organisée par le NDI (National Democratic Institute) s’inscrit dans le cadre du projet ayant pour thème « à l’écoute des citoyens ». Le regroupement a permis aux représentants du RCD de s’enquérir des nouvelles techniques d’écoute et des moyens d’échanges entre les partis politiques canadiens et leurs citoyens.

La participation des secrétaires nationaux du RCD, en compagnie d’autres représentants de partis politiques, s’est déroulée suivant un programme étalé sur plusieurs séances de travail. Leurs travaux ont alterné entre rencontres-débats avec des spécialistes, des parlementaires et des représentants de partis canadiens, des discussions ouvertes et en panel où de nombreuses réflexions sur les réunions organisées ont été débattues, notamment l’expérience canadienne de manière générale et les possibilités d’appliquer les nouvelles techniques dans le contexte algérien, mais aussi, des consultations par partis et échange d’expériences avec divers partenaires.

Plusieurs visites ont été organisées tout au long de la mission, où les participants ont pris connaissance du fonctionnement institutionnel au niveau régional et national. Ainsi, ces derniers ont été accueillis aux sièges de la Chambre des communes, de la bibliothèque parlementaire, le Sénat, les sièges de plusieurs formations politiques, les instituts de sondage, l’Ambassade d’Algérie à Ottawa et diverses associations.

Durant leur séjour, les membres de la délégation du RCD ont eu des consultations avec de nombreux dirigeants des principales formations politiques activant sur le plan fédéral et quelques autres activant au niveau provincial. Aussi, ils ont eu à mieux s’imprégner du fonctionnement d’un système fédéral basé sur la décentralisation à l’exemple d’un État unitaire régionalisé.